Chargement...
Chargement...

Jeroen Hollander

0_jeroen-hollander
Du 15/04/2016 au 05/06/2016
Horaires d'ouverture : Non renseigné
Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
Publié le 11/04/2016
Le Musée de la Création Franche consacre une exposition personnelle à Jeroen Hollander, du 15 avril au 5 juin 2016. Son travail a été précédemment montré au cours de l’édition 2012 de l’exposition collective internationale « Visions et Créations dissidentes ». Jeroen Hollander est né de parents néerlandais le 11 avril 1976 à Anvers, en Belgique. Il étudie quelques années à Breda, petite ville au sud des Pays-Bas. Depuis son plus jeune âge, il dessine des plans de villes et de régions imaginaires. Autodidacte et captivé par les moyens de transport, ses cartographies visionnaires sont composées de réseaux routiers et ferroviaires : lignes de train TER, de métro, de bus et de tram qui ont chacune leur couleur spécifique et leur numérotation distincte. Certaines lignes sont saturées de points qui représentent peut-être les stations, d’autres comportent de petits traits et semblent correspondre aux lignes de chemin de fer. Dans ce maillage plus ou moins dense, les lignes sont d’épaisseur variable, les plus importantes signifiant qu’elles sont fréquentées par de grands véhicules. Sur le plan formel, elles ont pour effet de structurer le dessin. Les fleuves, la mer et les lacs sont également restitués car ils obligent à un aménagement particulier dans l’organisation de la circulation. Les iles, tout comme les zones suburbaines, sont cernées d’une épaisse ligne bleue et reliées entre elles par des traits discontinus caractéristiques des trajets maritimes. Dans ses plans, Jeroen Hollander ajoute nombre d’éléments constitutifs de la ville représentés dans la topographie urbaine conventionnelle, notamment les îlots d’immeubles, les espaces verts, les rivières et les sentiers. Pour tracer son dédale de lignes toujours courbes, il utilise des outils simples : crayons marqueurs aux couleurs vives ou encore stylo à bille sur papier dont le format habituel est celui d’une feuille A4. Ce créateur qui recompose inlassablement le canevas des réseaux urbains est à la recherche constante de nouvelles sources d’inspiration, se basant quelquefois sur des villes existantes. En 2001, le conservateur Jan Hoet remarque son travail qu’il montre pour la première fois pour l’exposition « Yellow » à Geel. En 2009 il a été lauréat du Prix de la Jeune peinture Belge. Jeroen Hollander, qui a conservé sa nationalité néerlandaise, réside à Schaerbeek, en Belgique. Ses œuvres ont été montrées dans de nombreuses expositions personnelles et collectives, principalement en Belgique. Parmi les plus importantes, nous pouvons citer : « Yellow » à Geel en 2001, Biennale d’art « Out of Control » à Liège en 2010, « Visions et Créations dissidentes » au musée de la Création Franche à Bègles en 2012, « Middle Gate » à Geel en 2013 et 2014, « Distant Proximity » au Centrale for contemporary art à Bruxelles en 2014. Ses œuvres sont présentes dans la collection art)&(marges musée à Bruxelles.

L’exposition prend place dans les trois salles de l’étage et montre cent cinquante œuvres graphiques allant du petit au moyen format.

Elle se déroulera du 15 avril au 5 juin 2016 L’inauguration aura lieu le vendredi 15 avril à partir de 18 heures

© Jeroen Hollander – Stylo encre et feutre sur papier, 21 x 29.7 cm

Bibliographie