Chargement...
Chargement...

Preparatio Mortis

preparatio-mortis-1819.png
Du 10/10/2018 au 12/10/2018
Horaires d'ouverture : Non renseigné
Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
Publié le 23/08/2018
Le FAB met Jan Fabre à l’honneur. Avec le solo Preparatio Mortis, le chorégraphe et plasticien flamand livre une hypnotique méditation sur l’intensité de la vie.
Figure essentielle autant que sulfureuse de la scène artistique contemporaine, le chorégraphe, plasticien et metteur en scène flamand Jan Fabre est à l'honneur dans le cadre du FAB. Deux solos et une pièce pour ensemble donnent la pleine (dé)mesure d'une oeuvre obsédée par le corps, et qui ne recule devant rien pour affirmer sa viscérale vitalité. Preparatio Mortis, solo composé pour Annabelle Chambon en 2005, puis développé en 2010, aborde ainsi le tabou de la mort pour l'envisager comme force d'énergie positive : « La mort nous pousse à avoir une vision plus complète, plus intense sur la vie », explique Jan Fabre. Non plus soustraite aux regards mais au contraire exhibée, elle l’est sous forme d’un décor sublime : un cénotaphe envahi de milliers de fleurs jaunes, rouges, mauves etblanches, qui semblent respirer et prendre vie à mesure qu’une danse féline, puis furieuse, ressuscite l’interprète – suivant aussi la respiration de la musique, comme en apesanteur, composée pour orgue par Bernard Foccroule (l’actuel directeur du festival d'art lyrique d'Aix-en-Provence). Hymne quasi surréel à la transformation et à l'utopie, Preparatio Mortis célèbre d’abord l’indispensable intensité de la vie.


En savoir plus