Chargement...
Chargement...

Phèdre 1

0_phedre
À partir du 28/04/2016
Jour(s) d'ouverture :
28/04/2016 À partir de 20:30
29/04/2016 À partir de 20:30
Publié le 21/10/2015
Quoi de plus tragique qu’aimer sans être aimé? Aimer celui qui nous est à jamais interdit. C’est bien là le malheur de Phèdre, qui aime son beau-fils, qui se déteste pour cela, qui hait jusqu’à son amour même, mais qui ne peut s’en défaire. Elle l’aime à s’en rendre folle, et le deviendra, elle l’aime à mourir, et en mourra... Pour jouer au mieux de la beauté de l’alexandrin, des sentiments exacerbés et des pulsions sauvages et meurtrières qui traversent les corps, Jean-Luc Ollivier place le public au cœur des tensions de la tragédie dans un dispositif qui embrasse les huit comédiens. Ainsi sublimée, la langue de Racine, qui n’est pour- tant plus la nôtre, parvient encore à nous bouleverser. Copyright photographique : © Guy Labandens

Bibliographie