Chargement...
Chargement...

La Rive dans le noir

La Rive dans le noir
Du 29/03/2017 au 31/03/2017
Horaires d'ouverture : Non renseigné
Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
Publié le 09/12/2016
Texte Pascal Quignard. Mise en scène Pascal Quignard et Marie Vialle.
La langue économe et puissante de Pascal Quignard a trouvé en Marie Vialle, son interprète idéale. Depuis plusieurs années, l’auteur de Tous les matins du monde écrit des contes pour cette merveilleuse actrice. Entre l’auteur et la comédienne, c’est l’accord parfait. Ces deux-là ont en partage le goût d’une langue précieuse et précise et celui de la musique. Car Marie Vialle est aussi violoncelliste et Pascal Quignard parle des contes qu’il écrit pour elle comme de « sonates ». Après Le nom sur le bout de la langue en 2005, Triomphe du temps en 2006, il lui offre en 2015, Princesse vieille reine, un recueil de cinq contes retraçant le destin de cinq femmes à travers différentes époques. La comédienne, parée de cinq merveilleuses robes, nous conviait alors à un délicat cérémonial féminin, à la fois érotique et métaphysique. Cette fois-ci, en hommage à la chorégraphe et danseuse japonaise de butô, Carlotta Ikeda, décédée à Bordeaux en septembre 2014, Pascal Quignard imagine une « performance de ténèbres » où il convoque les fantômes de ceux qui ne sont plus. Pour apaiser les morts et bercer les vivants, l’auteur et la comédienne entrent ensemble sur la rive des ombres et rappellent à la vie les esprits des chers disparus. De possessions en métamorphoses, ils ravivent une mémoire oublieuse, éveillent nos sens et réveillent nos cœurs.

Plus d'informations

Bibliographie