Chargement...
Chargement...

Itinerrances — Ferrante Ferranti

0_itinerrances-ferrante-ferranti
Du 09/10/2015 au 13/12/2015
Horaires d'ouverture : Non renseigné
Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
Publié le 30/11/2015
La Base sous-marine propose 150 photographies qui retracent les voyages de Ferrante Ferranti. Au gré de ses voyages, où qu’il soit dans le monde, il erre toujours le regard à la main. Ses images, du Pérou aux Philippines, de la Russie à l’Ethiopie en passant par la Bolivie et le Brésil, la Sicile et la Syrie, l’Inde ou la Birmanie, le Japon et la Polynésie témoignent de toutes de ses passions : explorer les civilisations, la poésie des ruines, le mystère des lieux sacrés. Elles suscitent l’émotion et stimulent l’imaginaire, car sa démarche tient autant du corps que de l’esprit. Il prend le temps de regarder afin de capter la substance des choses et l’esprit des lieux. Le parcours de l’exposition met en exergue l’ensemble des quêtes qui le guident au fil de ses voyages. C’est tout d’abord l’omniprésence de la lumière dans ses compositions qui est dévoilée. En dessinant faisceaux, ombres et lueurs, il fait de la lumière la source première de son travail. Par la suite, l’exploration des figures antiques et baroques suggère toute la sensualité de ces corps figés dans le marbre ; en saisissant les lueurs qui se projettent, glissent et rejaillissent, il redonne vie à ces statues, éclaire leur volupté. Prendre le temps de regarder, avoir conscience des mouvements et de chacune des composantes de l’espace, tels sont les préalables pour saisir l’instant décisif, pour souligner la singularité d’une vision. Une autre série photographique révèle les moments aussi fugaces que précieux fixés par Ferrante Ferranti. On ne pourrait néanmoins comprendre l’œuvre de l’artiste sans mesurer son aspiration à l’altérité, l’empathie de ses images. Ce sont tout d’abord ses voyages, ses chemins empruntés dans l’errance qui témoignent de la diversité des hommes. Face à l’observation des cultes et des lieux sacrés, on perçoit cette proximité retenue, cette reconnaissance de l’autre dans sa différence.
L’ensemble de ce voyage en images s’intitule Itinerrances ; à travers l’errance se dessine un itinéraire. C’est ainsi que les photographies prennent place dans les espaces de la Base sous marine du 9 octobre au 13 décembre 2015 et illustrent de cette façon les grandes composantes du travail de Ferrante Ferranti.