Chargement...
Chargement...

Gatha

0_gatha
Le 18/03/2016
Horaires : À partir de 19:30
Publié le 15/03/2016

Tout en spleen tourbillonnant et en ombres délicates, Gatha chante les métamorphoses, les deuils, les jours radieux, les amours avortés, les confidences profondesLes 5 chansons de son nouveau Ep sont écrites au bord du coeur, quand celui-ci menace de sombrer dans le noir. Mais bat encore et plus fort encore. C’est de la chanson française, intime, ténébreuse et accidentée, mais pas que. Les musiques ambivalentes brouillent les sens. Electropop dense et dance, chaos lascif, ballade douce, forment un écrin pour les échos graves de l’éclatant violoncelle, pratiqué depuis le conservatoire. Gatha joue de tous les instruments ou presque. Elle a grandi à Bordeaux , portée par des goûts éclectiques: Bjork, Philip Glass, Michael Jackson, Erik Satie…. Adolescente, elle retourne sa colère dans la musique, écrit, compose, chante dans les bars où elle rencontre Noir Désir – ils l’invitent à leur festival , le Rendez-vous des Terres Neuves. Son nom s’inscrit au générique des deux premiers albums de Frànçois and the Atlas Mountains, en première partie de Julien Doré, Asaf Avidan ou de la Grande Sophie. Avec ce second Ep realisé par Tahiti Boy , Gatha fait une descente en elle-même, et se livre féminine, volontaire, forte. Allumant des étoiles, rares.

Bibliographie