Chargement...
Chargement...

Densités brutes

0_densites-brutes
Du 15/04/2016 au 04/09/2016
Horaires d'ouverture : Non renseigné
Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
Publié le 28/07/2016
L'exposition « Densités Brutes » se déroule au Musée de la Création Franche du 15 avril au 4 septembre 2016 sur des thèmes autour de la densité, du foisonnement et de l'accumulation.
Exposition thématique de la collection permanente Le fonds permanent de la collection Création Franche étant entièrement renouvelé deux fois par an, pour ce premier semestre 2016, il aborde le sujet de la densité, du foisonnement et de l’accumulation qui constituent une caractéristique commune aux productions de nombreux autodidactes. Comme guidés par une pulsion créatrice incontrôlable, ces auteurs saturent leurs supports autant qu’il leur est possible. L’exposition présente une sélection de 150 créateurs et compte 300 œuvres du fonds de collection Création Franche. Elle s’articule suivant différents axes : Le processus d’accumulation de formes, d’abondance de figures, de couleurs ou encore d’objets et le foisonnement qui en découle sont l’objet de la première salle, grouillante d’œuvres générant parfois l’étourdissement. La deuxième séquence de cette exposition traite d’une autre forme de densité, engendrée par la répétition. De nombreuses productions d’autodidactes relèvent de la répétition d’un ou plusieurs motifs, répétition quasi-obsessionnelle, conférant parfois à l’automatisme. Une écriture seule, ou encore un ensemble de signes imitant l’écrit, répétés inlassablement suffisent à produire cette sensation de densité. La saturation du support, qu’il soit toile, papier, carnet, etc. participe également de cette sensation. La troisième salle y est consacrée, donnant à voir à la fois différentes manières de saturer, d’occuper la totalité du support disponible mais aussi à quel point certains motifs, notamment architecturaux, envahissent la surface de l’œuvre. Leurs auteurs semblent avoir été comme dépassés par une forme qu’ils ont développée jusqu’à la limite du possible. La dernière séquence aborde un autre aspect que peut revêtir la densité, à savoir les accumulations incontrôlées menant jusqu’aux débordements, à l’exploitation maximale des possibilités conventionnelles d’un support voire aux extensions du support. La surreprésentation des œuvres recto-verso dans  la collection Création Franche procède de ce phénomène. Ne dérogeant pas à la règle, la présentation de créations postales a également été remaniée pour faire écho au thème de la densité.

Cette exposition est installée dans cinq salles de l’étage. Elle se déroulera du 15 avril au 4 septembre 2016.

© Anne-Marie Grgich – « Population Olympics », Encre, et stylo à bille sur papier, 2013 – Collection Création Franche

Bibliographie